Imprimer des dépliants promotionnels : en avez-vous encore besoin ?

Réalisant maintenant que, peut-être, l'ancienne carte de fidélité, telle que nous l'avons vue et comprise jusqu'à présent, est surmontée au moins dans la pratique, il y a une autre question à laquelle il est correct de reprendre : que pensons-nous des flyers et si nous croyons qu'ils soient obsolètes ou non.

Alors disons toujours une chose selon notre réflexion : à notre avis, maintenant et dans le temps, les flyers resteront de toute façon un véhicule publicitaire, même si nous aimerions penser à un monde avec moins d'impact environnemental, même si nous sommes conscients que plus on imprime de papier, plus on coupe d'arbres... mais le flyer papier restera toujours même si, avec le temps, il est voué à devenir un objet vintage !

Certes, ils sortiront plus redimensionnés au fil du temps (en termes de nombre), mais certainement la manière dont les activités promotionnelles sont menées et seront menées devra être modifiée.

En clair, les comparateurs d'offres qui ne s'adressent aujourd'hui qu'à certains secteurs spécifiques, plus facilement contrôlables (par exemple l'électronique, l'outillage, la téléphonie, etc.), demain, seront étendus à tous les secteurs et activités qui font du commerce, aussi bien traditionnels qu'électroniques. .

Les différentes applications qu'il y a pour le mobile qui se succèdent aux flyers qui sont un peu, nous passent le terme, comme la TV classique qui, même si dépassée, en tout cas ne s'effacera jamais mais, si une fois cela suffisait se contenter de faire de la publicité, sans trop se tourner vers le canal de communication, au fur et à mesure du temps, ce raisonnement ne suffira plus.

On sait aujourd'hui qu'à côté de la chaîne traditionnelle et, pour faire une comparaison avec la télévision si on regarde les chaînes de télévision traditionnelles, on a d'abord vu apparaître de nombreuses télévisions privées, puis Sky, puis Sky via le câble, pour arriver à Netflix avec tous les autres outils de visualisation par câble, les réseaux sociaux sont apparus, le web lui-même vous envahit et, avec des mécanismes de reciblage, il suffit de se rendre dans une boutique pour faire des recherches ou de visualiser un certain article, pour trouver immédiatement des propositions commerciales n'importe où et sur n'importe quel site où vous allez à visiter ou tout réseau social que vous prenez en considération.

Alors clairement oui, les flyers sont obsolètes, au moins partiellement.

Cela ne veut pas dire que demain ou après-demain ils disparaîtront mais qu'ils seront certainement voués à diminuer en intensité, en nombre de flyers imprimés pour chaque période promotionnelle, tout comme ils changeront certainement pour les propositions qui sont présentes au sein eux.

Evidemment aujourd'hui, par exemple, ma mère préfère recevoir le flyer papier classique ou plus généralement la publicité toujours sous forme de papier, mais si je pense à ma fille qui a 10 ans et appartient à la génération "Netflix", bien sûr, on parle d'autre chose... pourquoi ? Car elle ne verra probablement jamais les flyers mais sera plutôt capturée pour être amenée à ne suivre qu'un autre type d'interactions (du moins de manière prévalente), un autre type de publicité.

On ne peut donc pas continuer avec le gaspillage des ressources actuelles, qui représente aussi un appauvrissement de la planète, en pensant qu'elles finissent en grande partie dans les poubelles.

Si je prends par exemple moi, comme tous mes voisins, on attend juste que la boîte aux lettres soit pleine puis on la vide directement dans le conteneur papier et carton.

Si l'on considère alors que c'est ce que font la plupart des gens en général, il faut que les entreprises se rendent compte que faire des flyers représente aussi un moyen d'accroître la notoriété de la marque de manière traditionnelle (reconnaissance de la marque corporate et perception de l'entreprise) mais que cela est possible avec un nombre nettement inférieur et limité en termes de quantité d'exemplaires (nombre de flyers imprimés) et à la place ces ressources qui aujourd'hui sont substantiellement entièrement ou presque entièrement détournées vers ce type de publicité (aujourd'hui quelque peu passive ou dépassée), peuvent être déplacés en partie, les réallouant dans le monde numérique, mais à leur tour soutenus par des mécanismes d'interaction et des programmes de fidélisation clients vraiment innovants, pour atteindre le seul objectif qui doit être représenté par notre client individuel, vraiment placé au centre de l'attention.

Tous les chapitres de : Fidélité 2.0

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
Whatsapp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
E-mail

Retour en haut de page
fr_FRFrench
Erreur: Alerte: Le contenu est protégé !!