Quels programmes mettre sur la bonne voie pour l'avenir

Nous sommes arrivés à une autre question brutale que, généralement, un entrepreneur pose quand il nous parle… c'est….
« D'après ce que vous dites, il faut augmenter les investissements dans les programmes de fidélisation et donc mettre beaucoup plus de ressources, moderniser et donc changer ce que nous avons déjà, avoir des outils plus adéquats avec l'époque et en quelque sorte aussi changer la répartition des ressources et... tout ça veut dire que je vais devoir mettre en place des investissements en capital extrêmement importants et là aussi je me demande si je peux ou ne pourrai pas le faire... combien d'entrepreneurs peuvent se permettre de faire ça ? "

Tout d'abord, commençons par dire que, selon notre formule, suivant notre mode de fonctionnement, il est possible de faire tout cela avec un impact nul sur les coûts ; cela signifie que, suivant nos programmes, nous pouvons facilement redistribuer les ressources en visant tous les objectifs qui doivent être atteints, plutôt que tous les autres objectifs poursuivis jusqu'à présent avec des moyens que nous pouvons considérer comme dépassés.

Alors, à la question... 'si nous avons besoin d'investissements dans des programmes de fidélité pour renouveler et rendre efficace notre carte de fidélité', la réponse est "absolument oui", ils doivent être augmentés mais seulement s'ils ne sont pas en phase avec combien nous devrait dépenser en moyenne, mais il est tout aussi vrai que, si le budget total le permet (et généralement la réponse est oui), il suffit de déplacer les ressources des budgets remplaçables comme on le pense, et à zéro impact régressif sur les ventes, c'est à dire de budgets destinés à des activités qu'ils n'apportent désormais plus de valeur ajoutée et, si on les supprimait, on ne verrait de toute façon pas les ventes régresser.

Pensons alors à la modernisation, c'est-à-dire changer les outils pour en avoir de plus adaptés avec le temps… il n'est que partiellement correct de penser que moderniser signifie nécessairement changer les outils qui, jusqu'à présent, sont utilisés en jetant tout…. Mais vous pouvez intégrer l'ancien avec le nouveau et cette phrase est aussi notre devise.

Il n'est pas nécessaire de tout jeter comme si, à la fin d'un cycle, un nouveau était démarré, mais il est juste de tout remettre à l'heure actuelle pour être réutilisé avec les bons poids.

Aujourd'hui, nous devons penser à intégrer, faire avancer tout ce que nous avons déjà mis en place.

Quand on parle alors de modifier la répartition des ressources d'une manière ou d'une autre, ce n'est aussi que partiellement correct, car "ce n'est pas en quelque sorte" que les ressources doivent être redistribuées mais, selon une stratégie extrêmement précise et planifiée et, avec des outils absolument adéquats.

On ne peut pas penser à distribuer les mêmes ressources à tout le monde, on ne peut pas penser à donner à chaque client le même pourcentage de retour, il faut plutôt penser, dans la durée, à personnaliser notre campagne de fidélisation... cela veut dire qu'on ne peut pas faire les mêmes promotions à tout mais nous devrions, dans un court laps de temps, penser à personnaliser, calibrer, sur chaque individu, les propositions que nous allons faire pour mettre chacun de nos clients au centre de l'attention.

Il est évident que, pour tout faire, cela nécessite des outils adéquats (à ce jour on n'en voit pas sur le marché et c'est pourquoi notre plateforme a été développée) et, comme plus de ressources sont investies pour un programme d'activités précis, il faut faire en sorte que soient réduits d'autres qui sont considérés, à ce moment-là, certainement secondaires à nos fins, voire inutiles.

Tous les chapitres de : Fidélité 2.0

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
Whatsapp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
E-mail

Retour en haut de page
fr_FRFrench
Erreur: Alerte: Le contenu est protégé !!